Articles avec #flash tag

Publié le 5 Août 2020

COVID 19 : Quel avenir pour les avitailleurs ?
La CFE-CGC demande au plus tôt l’ouverture de négociation.

En cette période post-Covid19 de reprise économique, la CFE-CGC Pétrole est particulièrement inquiète pour les 800 avitailleurs qui fournissent le kérosène pour les avions. C’est pourquoi nous avons appuyé une demande de FO à l’Union Française des Industries du Pétrole (UFIP) d’ouverture d’une négociation de branche sur l’activité partielle.

Cette négociation de branche professionnelle doit aider en particulier les salariés qui occupent les métiers du pétrole liés à la crise qui touche l’automobile, le diesel et l’aéronautique.

Il s’agit de mobiliser la formation professionnelle notamment à travers deux dispositifs de l’OPCO 2I* :

  •  La Commission « Dispositifs Mesures d’urgence »,
  •  Le Fond national pour l'Emploi (FNE-Formation) qui est une aide de l'état "permettant la mise en place de projets de formation dans des délais rapides pendant les périodes d'inactivité des salariés afin d'investir dans leurs compétences".

Cette négociation doit aussi nous permettre – via l’OPCO - de demander et partager un diagnostic qualitatif et quantitatif sur la situation économique et sociale des filières de la branche Pétrole et un état des lieux des métiers du pétrole ainsi qu’une étude prospective des emplois et des compétences, notamment ceux en tension après cette crise du Covid.

L’UFIP a proposé une première séance d’échanges de vue le 4 septembre 2020.

A suivre...

* OPCO 2i est l’opérateur de compétences inter-industriel. Sa mission: informer, conseiller et accompagner dans la mise en œuvre de projets RH, compétences, formation et apprentissage.

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #flash, #UFIP, #cfecgc

Repost0

Publié le 4 Août 2020

Reprise du dialogue social dans la branche pétrole ? A la CFE-CGC, on ne pratique pas
la politique de la chaise vide….

Commission Paritaire Nationale Emploi : le dialogue social a repris le 18 juin dans la branche Pétrole après 7 mois de silence et d’arrêt sur l’ensemble des sujets à traiter.

OUI et ... NON !

OUI car l’échange a été fructueux dans cette réunion pilotée par Christelle CHARLESLAVAUZELLE, Directrice des Affaires Sociales de l’UFIP et à laquelle nous avons choisi de participer avec la CFDT :

  1. La CFE-CGC Pétrole a pu s’exprimer à travers 2 déclarations :
    • L’une sur la raison de notre présence et notre regret que l’ensemble des OS ne soit présent
    • L’autre sur notre compréhension du contexte pétrolier et plus largement du secteur énergétique, en exprimant un certain nombre de demandes pour que les 33.000 salariés et ceux qui les rejoindront choisissent leur futur d’ici 2050
  2. De plus, suite à l’intervention de Mme Stéphanie VERHAEGHE, Directrice Etudes et Prospective à l’OPCO-2I et à la présentation du panorama de l’industrie pétrolière fait par le Président Olivier GANTOIS, un grand nombre de sujets a été abordé sans tabou avec la nouvelle équipe à la tête de l’UFIP. Nous avons senti une nouvelle dynamique : pour preuve, les adhérents de l’UFIP présents en distanciel ont pu prendre la parole.

NON car l’ensemble des Organisations Syndicales n’était pas présent et cette Commission Paritaire Nationale Emploi (CPNE) n’a donc pas pu acter …….

  • ➢ La détermination des formations cœur de métier pour les entreprises de moins de 50 salariés afin de bénéficier des financements supplémentaires de l’OPCO-2I (21M€).
  • ➢ Le soutien aux démarches prospectives et projet d’Engagement de Développement de l’Emploi et des Compétences (EDEC) propre à la filière pétrole ou interindustriel et définition d’une stratégie GPEC et observatoire des métiers du pétrole.
  • ➢ Le soutien aux investissements des CFA du Pétrole et utilisation du dispositif de soutien à la mobilité des apprentis proposé au sein de l’OPCO-2I.
  • ➢ L’utilisation d’un budget OPCO-2I pour doper l’attractivité des métiers de la branche vis à vis des jeunes. ➢ La définition du montant de financement des contrats Pro


En lien avec nos interrogations sur l’évolution de nos emplois et compétences vis-à-vis de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) et la transition énergétique, l’UFIP – voir les slides dans le document joint extraits de la présentation faite en CPNE - insiste désormais davantage sur le rôle qu’elle doit nécessairement jouer sur la décarbonation et la lutte contre le changement climatique ; c’est un premier pas mais il n’est pas encore question des emplois qui seraient créés…..et de ceux moins porteurs. L’UFIP se donne aussi comme objectif d’associer l’industrie pétrolière au plan de relance post-COVID : là-encore, nous l’avons interpellé sans résultat sur une étude d’impact de la pandémie sur les emplois du Pétrole …

Nous devons veiller à ce que ces priorités affichées se traduisent par des actions qui vont dans le sens de la protection des emplois du pétrole mais aussi à leur évolution et leur développement !

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #flash, #social, #cfecgc

Repost0

Publié le 4 Août 2020

FLASH N°41 CFE-CGC PETROLE

Les moyens de l’OPCO-2I - un enjeu important pour la branche Pétrole en terme de prospectives sur les métiers et les compétences et de formation face au défi de la transition énergétique et en période post-Covid19

Déclaration intersyndicale CFE-CGC Pétrole, CFDT, FO lors de la SPP(1) Pétrole – OPCO2I (2)
du 03 juin 2020.

Derrière tous ces acronymes « barbares » (SPP, OPCO, CPNE…) que l’on croirait réservés à quelques initiés, il y a une réalité : le besoin en études prospectives sur les métiers et compétences et en formation indispensables pour répondre aux exigences du futur, celui de la branche Pétrole. La pandémie que nous traversons agit comme un accélérateur et va emmener inexorablement notre société vers une transition énergétique et écologique durable. Encore une fois, nous nous inscrivons dans cette vision du futur mais certainement pas sans la réalisation d’une étude prospective sur les emplois, métiers et compétences du Pétrole et les formations qui doivent accompagner les salariés dans leur trajectoire professionnelle pour ne laisser aucun salarié sur le côté ! C’est là que peut intervenir l’OPCO 2I. C’est sa vocation de mettre des moyens à disposition (outils et méthodologie) si l’UFIP le demande en acceptant une part inter-industrielle dans le travail à réaliser. Le pétrole ne peut pas travailler tout seul et doit faire entendre sa voix. Pour appuyer le courrier déjà envoyé à l’UFIP le 30 janvier 2020, la CFE-CGC Pétrole accompagnée par les organisations syndicales CFDT et FO, a insisté à nouveau sur ses demandes en SPP Pétrole et a demandé des réponses aux questions posées à l’UFIP avec un calendrier …

(1) SPP = Sections Paritaires Professionnelles dont le rôle et les missions sont d’anticiper les évolutions qualitatives et quantitatives de l’emploi, notamment par le biais d’études, mais aussi d’organiser un appui technique d’ingénierie de certification, d’actions de formation collective spécifiques, de promotion des métiers, de partenariat publique ou privé. La SPP Pétrole couvre 33000 salariés.

(2) OPCO 2i est l’opérateur de compétences interindustriel. Sa mission: informer, conseiller et accompagner dans la mise en œuvre de projets RH, compétences, formation et apprentissage. Il rassemble 32 branches professionnelles et 44 conventions collectives réparties au sein de 11 SPP (3 millions de salariés):
• Énergie et Services énergétiques • Chimie • Pétrole • Pharmacie • Plasturgie, Nautisme et Composites • Papier Carton • Ameublement, Bois, Jouets et Puériculture • Matériaux pour la construction et l’industrie, Verre • Métallurgie et Recyclage • Caoutchouc • Industries créatives et techniques, Mode et Luxe

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #flash

Repost0

Publié le 2 Juin 2020

La CFE-CGC Pétrole interpelle le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire.

Si la CFE-CGC Pétrole a observé positivement la tenue en avril d’une réunion d’échanges entre les acteurs du secteur pétrolier et Mme Élisabeth Borne Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire en cette période de crise sanitaire majeure, notre syndicat a fait le constat que ce type d’échanges avec le Ministère n’incluait pas les organisations syndicales…
Nous en avons profité pour rappeler les demandes qu’il a adressé à l’UFIP depuis l’année dernière pour mieux anticiper au niveau de la branche le triple challenge auquel sont confrontés les 33.000 salariés du Pétrole :

  • La transition énergétique,
  • La baisse inédite du prix du baril,
  • La crise sanitaire du Covid19.

Nous avons aussi rappelé au Ministère de ne pas oublier les corps intermédiaires dans les nécessaires échanges qu’il doit y avoir sur ces sujets qui sont clés pour les salariés d’un secteur industriel encore indispensables aux Français.
Oui, nous nous inscrivons dans une transition énergétique et écologique juste et porteuse d’opportunités dans notre branche mais certainement pas sans une vision prospective des métiers et compétences d’avenir et des formations qui doivent l’accompagner pour ne laisser aucun salarié sur le côté et pour que notre branche reste attractive pour les jeunes.
Le gouvernement a publié fin avril le décret d'application de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE)« sans en faire varier les objectifs ». Dans le détail, des ajouts ont été réalisés, « Des mesures qui vont dans le sens d'une accélération de la transition »,
« Si nous devons tirer des enseignements de la crise que nous traversons, c'est bien de poursuivre la diversification de notre mix énergétique, affirme la ministre. Le yoyo sur les prix du baril du pétrole nous montre que nous avons intérêt à nous émanciper d'une énergie dont le prix peut varier très fortement et très rapidement.
Par ailleurs, si le système électrique a été au rendez-vous pendant la crise, les impératifs d'entretien des centrales nucléaires qui vont nécessiter des mises à l'arrêt lors des opérations de rechargement de combustibles, par exemple, nous indiquent que nous serons d'autant plus résilients en diversifiant les sources de production. Cela valide complètement notre stratégie de réduction des énergies fossiles et diversification du mix énergétique.
»

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #TransitionEnergetique, #UFIP, #flash

Repost0

Publié le 11 Mai 2020

« Bonjour à toutes et à tous,

J’espère que vous et vos proches vous portez toujours bien en cette veille de déconfinement progressif.

Un peu pour se changer les idées et nous rappeler « du monde d’avant » que nous espérons vite retrouver, sachez qu’une de nos actions est aussi de rendre le syndicat Pétrole plus visible au sein de notre Confédération.

Ce flash no 37 en est un exemple.

Avec le comité directeur, nous pensons tout particulièrement à vous et nous vous souhaitons bon courage à tous !

Protégez-vous !

Amicalement
Laurent »

 

Au sommaire du flash N°37 : la coordination du groupe TOTAL de notre syndicat

 

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #Total, #cfe-cgc, #flash

Repost0

Publié le 16 Avril 2020

La CFE-CGC Petrole demande à la branche de diligenter une étude d’impact du Covid-19 sur la filière pétrole

La pandémie de coronavirus Covid-19 impacte non seulement la pétrochimie mais aussi la demande de carburant et la demande de produit de base pour les industries : « L’ensemble de la pétrochimie durement touché », « le secteur pétrolier extrêmement pessimiste », « embauches gelées » tels sont tous les messages que l’on peut voir sur les réseaux sociaux, dans la presse, dans les communications d’entreprises. Dans ce contexte anxiogène, la CFE-CGC pétrole, qui veut rester optimiste et tournée vers des jours meilleurs, a pris l’initiative avec d’autres organisations (CFDT, SICTAME-UNSA) de demander par courrier en date du 3/04/2020 adressé au président de l’UFIP (voir au verso) que soit diligentée une étude d’impact de cette pandémie sur nos activités industrielles au niveau français et européen et pour savoir comment l’UFIP prévoit le retour à une activité normale en totale sécurité des 33.000 salariés de la branche Pétrole.

La réponse mitigée n’a pas tardé :

Mme Christelle CHARLES-LAVAUZELLE
Directrice des Affaires Sociales UFIP - Union Française des Industries Pétrolières

À l'attention des organisations syndicales CFE-CGC, CFDT et SICTAME-UNSA
Bonjour, Nous vous remercions de votre demande dont nous avons pris connaissance avec intérêt. Comme vous le savez, les entreprises de la branche pétrole s'organisent pour faire face au mieux à la crise sanitaire liée au COVID-19, en veillant en priorité à protéger la santé de leur personnel. L'UFIP est à leurs côtés au quotidien dans ces efforts. A ce stade, il est toutefois trop tôt pour évaluer l'ampleur de cette crise. La situation évolue tous les jours et, notamment, la durée du confinement n'est pas encore connue. Or c'est un élément clé dans l'impact du COVID-19 sur l'économie de la branche, et sur l'économie française en général. A la CPNE de juin - sous réserve qu'elle puisse avoir lieu compte tenu des conditions sanitaires - nous devrions être en mesure de fournir aux organisations syndicales des éléments de réponse en fonction de ce qui sera connu à ce moment-là.

Bien cordialement.

Votre syndicat CFE-CGC Pétrole :
un moyen de renforcer nos liens de solidarité !

Dans ce contexte de crise sanitaire, nous venons de mettre en place la cellule Covid 19 qui rassemble à votre intention sur notre blog CFE-CGC Pétrole ( http://cfe-cgc-petrole.fr/tag/covid_19/ ) un certain nombre d’informations pratiques, mais fera aussi un état des lieux de l’activité pétrole. N’hésitez pas à nous faire remonter vos informations du terrain.
Souhaitons que la crise sanitaire que traverse notre pays soit aussi l’occasion de renforcer nos liens de solidarité au sein du syndicat Pétrole. Prenez soin de vous et des vôtres !

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #cfecgc, #flash, #UFIP

Repost0

Publié le 19 Février 2020

La CFE-CGC Pétrole est présente au niveau Confédéral sur les sujets européens qui préoccupent nos salariés des groupes pétroliers transnationaux.

Marielle Pollet coordinatrice SHELL, membre du comité Européen dans son entreprise et du comité directeur du syndicat du pétrole porte notre voix au sein de l’instance confédérale. Par cette présence, nous construisons un réseau et échangeons avec les autres fédérations sur les préoccupations communes et les sujets d’intérêts sociaux. Cette présence doit permettre également d’alimenter notre groupe de travail Prospective mais aussi de construire notre discours sur la transition énergétique au sein d’IndustriAll Europe.

Quel est le rôle de ce rassemblement des référents ?
Pour la CFE-CGC l’objectif est de renforcer les capacités de nos membres dans les instances Européennes.

Chaque référent fait remonter les actualités européennes de sa fédération/territoire à la confédération et transmet les informations reçues par le service Europe et international au sein de sa fédération/territoire.
Le groupe des référents traite notamment de sujets aussi divers que :

  • Les consultations de la Commission européenne en matière sociale
  • Les négociations des partenaires sociaux européens, au niveau interprofessionnel ou sectoriel
  • La mise en place des comités d'entreprises européens (y compris les comités européens de sociétés européennes)

Pour la CFE-CGC Pétrole, Marielle a signalé l’importance de la formation professionnelle dans le cadre de la transition énergétique.
La CFE-CGC Pétrole au sein de ce groupe de travail, suivra les problématiques d’emplois au travers de la formation, sans oublier le recrutement et les compétences correspondantes.

 

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #IndustriAll, #CEC, #flash, #UFIP, #cfecgc, #Europe

Repost0

Publié le 12 Février 2020

Formation professionnelle et loi Pacte : La CFE-CGC Pétrole, demande avec fermeté la convocation d’une réunion pour fixer un nouveau calendrier de négociation

Après avoir demandé de ne pas annuler les réunions de négociations de branche (Formation, QVT sécurité-sureté-santé) du fait du mouvement social lié à la réforme des retraites, la CFE-CGC pétrole a décidé de hausser le ton pour obtenir en particulier l’ouverture de la négociation de notre nouvel accord de branche sur la Formation Professionnelle ! (cf. Flash N°34)
Dans notre courrier en date du 30/01/2020 adressé au secrétaire général de l’UFIP (voir au verso), copie aux organisations syndicales représentatives de la branche, nous rappelons notre volonté de rentrer en négociation sur le sujet de la formation.

En effet, La loi n°2019-486 du 22/05/2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises (dite « Loi Pacte ») instaure de nouvelles règles liées aux seuils d’effectifs, à ses impacts sur la participation des employeurs au développement de la formation professionnelle et sur les Opérateurs de Compétences (OPCO), sur le Compte Personnel de Formation, sur l’entretien professionnel, sur l’emploi des travailleurs handicapés …
 

La formation est un levier important pour aider concrètement les salariés du Pétrole dans leur parcours et évolutions professionnels et il y a donc un travail important à réaliser dans des délais compatibles avec l’attente des salariés du Pétrole.

Dans un courriel l’UFIP nous indique avoir la même préoccupation : l’UFIP partage « le souci de remettre le plus rapidement possible le dialogue social de branche sur les rails»
Gageons que nous aurons rapidement un calendrier de négociation.

 

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #flash, #cfe-cgc, #cfecgc, #UFIP

Repost0

Publié le 20 Janvier 2020

La CFE-CGC Pétrole se prépare à la négociation de branche
d’un nouvel accord sur la formation professionnelle

Notre délégation CFE CGC pétrole s’est réunie Mercredi 15 Janvier pour une préparatoire de la séance d’ouverture de la négociation de notre nouvel accord de branche sur la Formation Professionnelle.
C’est une négociation particulièrement importante, notamment dans un contexte de transition numérique et énergétique et de changement climatique qui vont potentiellement faire évoluer les métiers et les compétences dans notre branche.
Particulièrement dans cette période, la formation doit donc être un levier important pour aider concrètement les salariés du Pétrole dans leur parcours et évolutions professionnels.
Notre délégation apporte ici son expérience dans la révision du dernier accord signé en avril 2016, après plus de 2 ans de négociation, devenu obsolète suite à la loi sur la formation professionnelle du 5 septembre 2018, loi qui rebat fortement les cartes.

Nous avons toujours dit à l’UFIP qu’il existe 3 temps : 

- le temps de la loi,
- le temps de la branche,
- et le temps des entreprises.

 

A la CFE-CGC Pétrole nous avons toujours affiché que le temps de la branche doit être suffisamment court pour être crédible et audible vis-à-vis, à la fois, des projets de loi et de ce qui se négocie dans les entreprises!
 

Votre syndicat CFE-CGC Pétrole acteur dans les négociations et le dialogue social de branche ! 

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #cfe-cgc, #cfecgc, #flash, #formation

Repost0

Publié le 20 Janvier 2020

La CFE-CGC Pétrole vous souhaite

une Bonne Année 2020

La CFE-CGC Pétrole en cette période complexe de contestation du projet de retraite du gouvernement, souhaite à ses adhérents et à tous les salariés de la branche pétrole une belle année 2020 avec succès et santé. Votre syndicat formule également le souhait que la branche pétrole œuvre pour :

  • Anticiper au mieux sur les emplois et compétences du futur des salariés du pétrole,
  • Développer au sein de l’UFIP les métiers émergents et les filières d’avenir liées aux Énergies Nouvelles Renouvelables,
  • Défendre un mix énergétique juste et progressif ne laissant personne en chemin.

 

Très belle année à tous !

 

Version téléchargeable

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #Petrole, #cfe-cgc, #cfecgc, #flash

Repost0