social

Publié le 16 Avril 2020

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #cfe-cgc, #cfecgc, #social

Repost0

Publié le 16 Avril 2020

Le gouvernement étudie la possibilité de mettre en œuvre une application de traçage numérique visant à lutter contre le Coronavirus. Cette proposition a très vite suscité le débat sur le dilemme entre renoncement d’une partie de nos libertés individuelles et préservation de notre santé. 

En savoir plus sur la position de la CFE CGC ici ...

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #cfe-cgc, #cfecgc, #social

Repost0

Publié le 15 Avril 2020

Vous vous posez légitimement des questions sur les relations collectives pendant la période de confinement Covid_19 : les réponses à vos questions sont ici !

  • Comment s’organise l’activité du CSE, en ces temps de crise sanitaire ?
  • Le CSE peut-il se réunir “physiquement” ou doit-il privilégier la visioconférence ?
  • Quels sont les modalités de recours à la visioconférence ?
  • En dehors de la visio-conférence, est-il possible de recourir à d’autres outils numériques pour organiser des réunions ?
  • Le CSE peut-il demander la tenue d’une réunion extraordinaire ?
  • Les membres du CSE peuvent-ils bénéficier de plus d’heures de délégation ?
  • Le CSE peut-il user de son droit d’alerte en cas de danger grave et imminent ?
  • Comment le CSE peut-il communiquer auprès des salariés lorsque tout le personnel est en télétravail ?
  • L’employeur peut-il bloquer l’accès au CSE à son local en temps de confinement ?
  • L’activité partielle s’impose-t-elle aux salariés protégés ?
  • Qu’advient-il de mon mandat au CSE si je suis mis en activité partielle ?
  • Est-ce que je peux utiliser mes heures de délégation tout en étant en activité partielle ?
  • Les réunions de négociation collective peuvent-elles se tenir en présentiel pendant l’épidémie de COVID-19 ?
  • Les réunions de négociation collective peuvent-elles se tenir en vidéo-conférence ou en audioconférence pendant l’épidémie de COVID-19 ?
  • Les accords collectifs peuvent-ils être signés à l’aide d’une signature électronique ?
  • Est-il possible d’utiliser d’autres modalités de signature à distance pour les accords conclus pendant l’épidémie de COVID-19 ?
  • En l’absence d’organisation syndicale dans l’entreprise, comment se déroule la consultation des salariés (autrement appelé référendum) à distance, pendant l’épidémie de COVID-19 ?
  • Existe-t-il une procédure adaptée pour le dépôt d’un accord de branche ?

 

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #cfecgc, #cfe-cgc, #social

Repost0

Publié le 8 Avril 2020

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #cfe-cgc, #cfecgc, #social

Repost0

Publié le 7 Avril 2020

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #cfe-cgc, #cfecgc, #social

Repost0

Publié le 7 Avril 2020

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #IndustriAll, #cfe-cgc, #cfecgc, #social, #Europe

Repost0

Publié le 6 Avril 2020

Communiqué de Presse du 4 avril 2020 du Ministère

des Solidarités et de la Santé

Covid-19 – Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées, mettent en place de nouvelles actions pour soutenir les établissements et services médico-sociaux dans la gestion sanitaire de la crise, garantir l’accès aux soins des personnes handicapées et prévenir l’épuisement des aidants.

Le communiqué complet

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #Handicap, #cfe-cgc, #cfecgc, #social

Repost0

Publié le 6 Avril 2020

A l’attention de Mr Olivier GANTOIS Président de l’UFIP

Monsieur le Président,

En cette période préoccupante de crise sanitaire majeure et dans le souci de protéger la santé des salariés du pétrole mais également de préserver l’activité économique de notre filière industrielle, nous vous demandons de diligenter rapidement une étude d’impact du Covid 19 sur la filière Pétrole (ie le raffinage, mais pas seulement- nous pensons aussi aux activités de stockage, de pipeline, d’avitaillage) au niveau français mais également à l’échelle européenne (impact économique, impact sur l’emploi, quels scénarii sont envisagés pour la reprise, etc ….) et que cette étude d’impact soit ensuite partagée avec l’ensemble des organisations syndicales.

Il serait utile que la reprise du dialogue social à l'UFIP puisse s’appuyer ainsi sur un bilan actualisé de l'impact du COVID-19 sur les activités industrielles de notre branche.

Nous vous remercions pour la prise en compte de notre demande.

Bien cordialement.

CFDT / CFE-CGC / SICTAM-UNSA 

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #UFIP, #cfe-cgc, #cfecgc, #social

Repost0

Publié le 6 Avril 2020

Europe, es-tu là ?

La crise sanitaire liée au COVID-19 a montré encore une fois la fragilité de notre Union européenne et les profondes divisions qui persistent sur les solutions à apporter à des défis qui, plus que jamais, nous unissent par-delà les frontières et les nationalités dans une seule et unique situation dramatique.

Sans revenir sur les compétences européennes qui sont en matière de santé très limitées, nous avons toutes les raisons de nous interroger sur les réponses que doit apporter l’UE sur le plan économique.

A part l’assouplissement du pacte de stabilité et l’achat massif de titres pour 750 Mds par la BCE, pour l’heure nous ne savons pas si les chefs d’état et de gouvernement trouveront enfin une solution pour venir en aide aux pays les plus touchés par la crise. Corona bounds ? Mécanisme européen de stabilité ? Tel est le dilemme d’actualité. Mais est ce que celles-ci sont les bonnes questions ? Car ici il ne s’agit pas de compenser des dérapages budgétaires mais de faire face à une crise, d’abord sanitaire et humaine, qui nous a touchés tous de plein fouet et nous a obligés à nous arrêter avec les conséquences qui sont sous nos yeux. Elle exige que l’UE parle d’une seule voix et propose des mesures ambitieuses qui prennent toute la mesure de la gravité de cette situation.

Enrico Letta, ancien premier ministre italien, a justement dit « Le virus n’a rien à voir avec le déficit ou la dette et nous touche tous ». Un PIB élevé n’immunisera aucun pays contre cette pandémie, toutes les nations européennes sont tristement à égalité face à cette crise.

Alors il faudrait peut-être revenir aux mots de l’un des derniers vrais pères fondateurs de l’Europe, Jacques Delors, qui s’exprimant du haut de ses 94 ans a récemment rappelé que « Pour que l'Union européennes fonctionne, il faut la compétition qui stimule, la solidarité qui unit et la coopération qui renforce » et que le manque de solidarité faisait “courir un danger mortel à l’Union européenne”.

En attendant que l’Europe se décide, que faire ? Plusieurs choses.

D’abord, en tant que citoyens nous avons tous le devoir de prendre cette situation très au sérieux en restant à la maison et en respectant les consignes de confinement. C’est un enjeu essentiel pour nous protéger, pour protéger les plus fragiles et faciliter la prise en charges des malades par le système sanitaire français déjà suffisamment sous pression.

Ensuite, en tant que syndicalistes, nous devons redoubler d’attention afin de faire en sorte que la crise ne soit pas prétexte pour détricoter notre droit du travail, continuant à reproduire les erreurs du passé sans en tirer les enseignements. Au contraire, nous devons œuvrer pour que les travailleurs qui sont en première ligne, ceux qui continuent à répondre présents pour assurer des services essentiels, bénéficient du niveau le plus élevé de protection.

Notre appel s’adresse donc à tous, et en particulier à ceux qui ont un mandat européen, qui sont membre d’un comité d’entreprise européen : soyez actifs, mobilisez-vous au sein de vos fédérations et sollicitez vos instances européennes car la crise dépasse le cadre national. Les réponses apportées au sein de votre groupe en Europe doivent être cohérentes et harmonisées. Cette période ne doit pas permettre de créer ou d’aggraver des inégalités entre les salariés français ou entre salariés d’un même groupe localisés dans différents pays.

La santé et la sécurité sont des droits universels. Ces droits doivent sortir renforcés de cette crise de laquelle de nombreuses leçons devront être tirées.


Faisons-en sorte que personne ne fasse pas du dumping social sur notre dos, pas cette fois. La solidarité doit être à l’œuvre, y compris au-delà des frontières.

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #IndustriAll, #UFIP, #cfe-cgc, #cfecgc, #social, #Europe

Repost0

Publié le 1 Avril 2020

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #cfe-cgc, #cfecgc, #social

Repost0