ufip

Publié le 2 Juin 2020

La CFE-CGC Pétrole interpelle le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire.

Si la CFE-CGC Pétrole a observé positivement la tenue en avril d’une réunion d’échanges entre les acteurs du secteur pétrolier et Mme Élisabeth Borne Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire en cette période de crise sanitaire majeure, notre syndicat a fait le constat que ce type d’échanges avec le Ministère n’incluait pas les organisations syndicales…
Nous en avons profité pour rappeler les demandes qu’il a adressé à l’UFIP depuis l’année dernière pour mieux anticiper au niveau de la branche le triple challenge auquel sont confrontés les 33.000 salariés du Pétrole :

  • La transition énergétique,
  • La baisse inédite du prix du baril,
  • La crise sanitaire du Covid19.

Nous avons aussi rappelé au Ministère de ne pas oublier les corps intermédiaires dans les nécessaires échanges qu’il doit y avoir sur ces sujets qui sont clés pour les salariés d’un secteur industriel encore indispensables aux Français.
Oui, nous nous inscrivons dans une transition énergétique et écologique juste et porteuse d’opportunités dans notre branche mais certainement pas sans une vision prospective des métiers et compétences d’avenir et des formations qui doivent l’accompagner pour ne laisser aucun salarié sur le côté et pour que notre branche reste attractive pour les jeunes.
Le gouvernement a publié fin avril le décret d'application de la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE)« sans en faire varier les objectifs ». Dans le détail, des ajouts ont été réalisés, « Des mesures qui vont dans le sens d'une accélération de la transition »,
« Si nous devons tirer des enseignements de la crise que nous traversons, c'est bien de poursuivre la diversification de notre mix énergétique, affirme la ministre. Le yoyo sur les prix du baril du pétrole nous montre que nous avons intérêt à nous émanciper d'une énergie dont le prix peut varier très fortement et très rapidement.
Par ailleurs, si le système électrique a été au rendez-vous pendant la crise, les impératifs d'entretien des centrales nucléaires qui vont nécessiter des mises à l'arrêt lors des opérations de rechargement de combustibles, par exemple, nous indiquent que nous serons d'autant plus résilients en diversifiant les sources de production. Cela valide complètement notre stratégie de réduction des énergies fossiles et diversification du mix énergétique.
»

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #TransitionEnergetique, #UFIP, #flash

Repost0

Publié le 2 Juin 2020

CNI du 25 mai 2020 : Un seul Objectif pour la CFE-CGC : L’EMPLOI !

 

Le 25 mai s’est tenu le Comité Exécutif du Conseil National de l’Industrie, dans un contexte post-déconfinement, de redémarrage de la production. La CFE-CGC a relayé la préoccupation majeure des salariés de l’encadrement quant au devenir de leur emploi. 

 

La CFE-CGC est inquiète des conséquences en matière d’emplois de la crise COVID19, en particulier pour les deux filières automobile et aéronautique. Filières qu’il faut considérer avec l’amont « production de métaux , aluminium/alliages pour aéronautique ; sidérurgie/fonderies pour l’automobile.

Les plans de soutiens à venir devront prendre en compte bien entendu l’ensemble de la chaîne de valeur et l’empreinte économique/emplois en France et au sein de l’Union Européenne. »

 

La CFE-CGC a appelé à la mise en cohérence indispensable des investissements au profit de l’emploi, dénonçant l’achat par Air France (qui vient de recevoir un Prêt Garanti par l’Etat de 4 Md d’Euros) d’A220, fabriqués au Canada avec des moteurs américains PW, rappelant également que les petits modèles hybrides fabriqués par PSA et Renault ne sont pas assemblés en France !

Consciente que l’adaptation des chaines de production exige des investissements lourds, ils sont néanmoins cruciaux pour maintenir l’emploi en France, comme le programme A321, assemblé aujourd’hui uniquement en Allemagne et en Alabama et nécessitant 200 millions d’Euros pour transformer et adapter le site d’assemblage de l’A380 à Toulouse.

 

Sur le plan social, la CFE-CGC a réaffirmé son soutien aux propositions visant à baisser le taux d’activités des salariés pour une durée donnée plutôt que de les licencier en activant rapidement des Plan de Sauvegarde de l’Emploi. Pour rendre ces dispositions engageantes pour les entreprises, la CFE-CGC préconise que ces mesures soient reprises dans des accords de branches.

 

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #UFIP, #cfe-cgc

Repost0

Publié le 2 Juin 2020

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #Europe, #cfe-cgc, #UFIP

Repost0

Publié le 19 Mai 2020

Bonjour à tous,

Comme le mentionne Madame Elisabeth Borne, Ministre, dans son courrier, les salariés du pétrole sont indispensables au quotidien des français. Ils font le job depuis le début de la crise & vont continuer à le faire. Bravo aux 33.000 salariés ! Il ne faudra pas l'oublier quand on parlera #transition #énergétique, #PPE et mix énergétique ! » CFE-CGC-Petrole.

Amicalement,

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #social, #cfe-cgc, #UFIP

Repost0

Publié le 12 Mai 2020

Nous vous invitons à consulter les Guides édités par les organisations professionnelles

même si notre organisation professionnelle n'a pas participé à leur élaboration, en particulier celle qui préconise la conduite à tenir en cas de suspicion de Covid_19.

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #UFIP, #cfe-cgc, #social

Repost0

Publié le 12 Mai 2020

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #Fiches Pratiques, #UFIP, #cfe-cgc, #social

Repost0

Publié le 28 Avril 2020

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #Petrole, #UFIP, #cfe-cgc

Repost0

Publié le 20 Avril 2020

La ministre de la Transition écologique et solidaire Élisabeth Borne a réuni le 16 avril les différents acteurs du secteur pétrolier pour faire un premier point sur l’activité de l’industrie en France, mais aussi aborder « la préparation du déconfinement », indique le communiqué.

Au niveau de l’approvisionnement en produits pétroliers, « essentiel à la vie économique du pays et à son fonctionnement », le constat est qu’il est aujourd’hui « totalement assuré ».
Dans un contexte de demande très faible, la consommation des carburants routiers et aériens a en outre chuté de 60 à 95 % selon les produits (cf. BIP du 17.04). La France n’échappe pas non plus à la crise des stocks : les dépôts pétroliers seraient ainsi « à un niveau particulièrement élevé », forçant certaines installations à ralentir leur activité pour éviter un arrêt complet.

Élisabeth Borne a tenu a remercié les entreprises et leurs salariés pour leur mobilisation, et notamment les stations-service et les livraisons de combustibles aux particuliers ou de gazole non routier aux entreprises du BTP et du secteur agricole. Un échange a également été lancé avec les opérateurs pétroliers pour établir les mesures à prendre afin d’assurer la sécurité et la santé de tous, tout en maintenant l’activité du secteur.

Inquiets pour le sort des 33 000 salariés du secteur pétrolier en France, le syndicat CFE-CGC Pétrole avait demandé le 3 avril à l’Union française des industries pétrolières (Ufip) de réaliser une étude d’impact de la pandémie sur les activités industrielles en France et en Europe.
L’Ufip a finalement répondu le 16 avril, indiquant qu’il était 
« trop tôt » pour évaluer l’ampleur de la crise. La durée du confinement n’est pas encore connue, « or c’est un élément clé dans l’impact du Covid-19 sur l’économie de la branche, et sur l’économie française en général », explique la directrice des Affaires sociales de l’Ufip, Christelle Charles-Lavauzelle. Toutefois, des éléments de réponse pourraient être fournis durant la Commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE) de juin, si sa tenue est maintenue.

 

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #cfecgc, #social, #UFIP

Repost0

Publié le 16 Avril 2020

La CFE-CGC Petrole demande à la branche de diligenter une étude d’impact du Covid-19 sur la filière pétrole

La pandémie de coronavirus Covid-19 impacte non seulement la pétrochimie mais aussi la demande de carburant et la demande de produit de base pour les industries : « L’ensemble de la pétrochimie durement touché », « le secteur pétrolier extrêmement pessimiste », « embauches gelées » tels sont tous les messages que l’on peut voir sur les réseaux sociaux, dans la presse, dans les communications d’entreprises. Dans ce contexte anxiogène, la CFE-CGC pétrole, qui veut rester optimiste et tournée vers des jours meilleurs, a pris l’initiative avec d’autres organisations (CFDT, SICTAME-UNSA) de demander par courrier en date du 3/04/2020 adressé au président de l’UFIP (voir au verso) que soit diligentée une étude d’impact de cette pandémie sur nos activités industrielles au niveau français et européen et pour savoir comment l’UFIP prévoit le retour à une activité normale en totale sécurité des 33.000 salariés de la branche Pétrole.

La réponse mitigée n’a pas tardé :

Mme Christelle CHARLES-LAVAUZELLE
Directrice des Affaires Sociales UFIP - Union Française des Industries Pétrolières

À l'attention des organisations syndicales CFE-CGC, CFDT et SICTAME-UNSA
Bonjour, Nous vous remercions de votre demande dont nous avons pris connaissance avec intérêt. Comme vous le savez, les entreprises de la branche pétrole s'organisent pour faire face au mieux à la crise sanitaire liée au COVID-19, en veillant en priorité à protéger la santé de leur personnel. L'UFIP est à leurs côtés au quotidien dans ces efforts. A ce stade, il est toutefois trop tôt pour évaluer l'ampleur de cette crise. La situation évolue tous les jours et, notamment, la durée du confinement n'est pas encore connue. Or c'est un élément clé dans l'impact du COVID-19 sur l'économie de la branche, et sur l'économie française en général. A la CPNE de juin - sous réserve qu'elle puisse avoir lieu compte tenu des conditions sanitaires - nous devrions être en mesure de fournir aux organisations syndicales des éléments de réponse en fonction de ce qui sera connu à ce moment-là.

Bien cordialement.

Votre syndicat CFE-CGC Pétrole :
un moyen de renforcer nos liens de solidarité !

Dans ce contexte de crise sanitaire, nous venons de mettre en place la cellule Covid 19 qui rassemble à votre intention sur notre blog CFE-CGC Pétrole ( http://cfe-cgc-petrole.fr/tag/covid_19/ ) un certain nombre d’informations pratiques, mais fera aussi un état des lieux de l’activité pétrole. N’hésitez pas à nous faire remonter vos informations du terrain.
Souhaitons que la crise sanitaire que traverse notre pays soit aussi l’occasion de renforcer nos liens de solidarité au sein du syndicat Pétrole. Prenez soin de vous et des vôtres !

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #COVID19, #Covid_19, #cfecgc, #flash, #UFIP

Repost0

Publié le 15 Avril 2020

Retrouver les articles de presse sélectionnés par JDS relatifs au Secteur Pétrolier

 

Sommaire :

  • Accord à l'Opep+ sur une réduction sans précédent de la production de pétrole
  • Le pétrole repart à la baisse en dépit de l'accord trouvé entre l'Opep et ses partenaires
  • Pétrole : réaction mitigée après l'accord historique
  • Pétrole : pourquoi l’accord sur la production ne suffit pas
  • Le pétrole de schiste réduit la voilure aux Etats-Unis
  • Editorial : après la crise, sortir de notre addiction au pétrole
  • La seconde révolution électrique

Voir les commentaires

Rédigé par CFE CGC Pétrole

Publié dans #EnergyNetwork, #Petrole, #UFIP, #cfe-cgc, #cfecgc

Repost0